Un bateau de guerre espagnol à quai

Le navire de la Marine espagnol, dénommé « Bam- Rayo P-42 « , est arrivé, hier dans la matinée, au Port d’Antsiranana, pour un séjour de cinq jours . Il est le deuxième Bâtiment d’Action Maritime (BAM) de l’Armée espagnole dans sa version de patrouilleur océanique. il est aussi le deuxième batiment espagnol qui amarre dans le port malgache. Il s’agit donc d’une première escale du Rayo dans le Nord.
Nav Espana 1
Long de 93, 9 mètres, pour une largeur de 14.2 mètres, ce bâtiment moderne mis en service en 2011, affiche un déplacement de 2575 tonnes en charge. Il peut atteindre la vitesse de 20.5 noeuds et franchir 8000 nautiques à 15 noeuds. Après avoir appareillé de son port d’attache à Las Palmas (Ile de Canaries) le patrouilleur océanique Rayo est intégré dans l’opération de l’Union européenne Atalanta dans l’océan Indien et le Golfe d’Aden.
Avec un équipage de base de seulement 51 personnes, complétées par une de 17 techniciens (Airwing) pour gérer l’hélicoptères Augusta Bell- 212 affecté à cette mission et un peloton de 11 marins du Corps des marines pour fournir la protection de la force ainsi qu’une équipe médicale composée d’un médecin et d’une infirmière, RAYO, étant le premier en 2013 dans cette opération. Le navire dispose donc d’un effectif total de 82 personnes,
pilote
En outre, il met en oeuvre des embarcations rapides par le tableau arrière. L’armement comprend une tourelle de 76mm et de l’artillerie légère. Pour développer sa grande endurance à la mer, Rayo a ravitaillé en mer de différents pétroliers déployés dans la zone d’opérations, ce qui lui a permis de rester 80% du temps consacré à l’opération en mer, l’exécution des tâches assignées.
Cette nouvelle génération de patrouilleurs est conçue et réalisée par Navantia, qui espère construire 14 exemplaires pour l’Armada espagnole et vendre ce produit à l’export.

Escale logistique
Ce navire, équipé de technologie de pointe, fait exactement une escale logistique à Antsiranana comme d’autres bateaux des pays européens qui participent à l’opération lutte contre la piraterie dans l’Océan Indien. Sur ce, le commandant a reconnu que la ville de Diego est magnifique, c’est pour quoi ils ont mis leur choix sur
elle.
En fait, le patrouilleur BAM- RAYO, un VPO moderne (offshore Patrol Vessel), a été déployé dans cette opération depuis 8 Décembre dernier, et il doit rester sous le commandement opérationnel du COMEUFOR jusqu’au 6 mai prochain, complétant un total de 150 jours dans l’opération.

visite courtoisie
Outre la rencontre avec le commandant de la Base Navale et le commandant de la Région militaire numéro 7, ce dernier a rendu visite le nouveau chef de région colonel Martial Michel Antilahy, entouré par le chef district Diego-I et le maire de la ville, pour la traditionnelle visite de courtoisie. L’occasion lui a permis de présenter un bref bilan sur ladite opération lutte contre la piraterie dans l’Océan Indien.

Puis, le commandant a invité les autorités civiles et militaires locales à faire visiter le navire. Cette visite a été précédée d’une exposition sur la mission du navire et ses caractéristiques techniques. Une explication qui a fait rêver les visiteurs car il s’agit d’un bateau équipé d’une haute technologie.
visite a bord
Lors de cette escale , Rayo a également soutenu les éléments de la marine nationale malgache par le biais d’une séance de renforcement de leurs capacités, en partageant les connaissances de son équipage en techniques de lutte contre les incendies et de manutention de bateau, comme il a déjà fait pour Djibouti, pour la marine Seychelloise et ses garde-côtes.

Raheriniaina