Inauguration CFTP-Secren

2013_09160198_0

Le directeur général de la Secren, Ntsay Abel, vient de relever un des paris qu’il a lancés, celui de mettre en place un Centre de formation technique et professionnelle (CFTP) afin de préparer des ouvriers qualifiés et certifiés en guise de relève et pour que ladite société soit compétitive.

Samedi dernier, des membres du gouvernement dont le ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle, Ndremanjary Jean André, celui de la Communication, Harry Laurent Rahajason et non moins membre du conseil d’administration de la Secren, celui des Sports, Gérard Botralahy et les autorités civiles et militaires de la localité conduites par le chef de Région Diana, ont honoré de leur présence l’inauguration de cette nouvelle école, situé dans le bâtiment vieux de plus d’un siècle, qui abritait l’ancienne école de formation technique laquelle a fermé ses portes depuis 1981.

2013_09160159

Dans son allocution, Ntsay Abel a tenu à remercier tous ceux qui ont de loin ou de près contribué à la réalisation de ce projet, notamment, le président de la Transition, Andry Rajoelina, qui a décaissé 1 milliard d’ariary pour les travaux de réhabilitation de ce nouveau centre. On se souvient que lors de la célébration du 35ème anniversaire de la Secren, Ntsay Abel a fait part de son souci sur le vieillissement de l’équipage du Bâtiment qu’il dirige avant de révéler lors d’une conférence de presse qu’il a tenu dernièrement que 88 ouvriers partiront à la retraite cette année et que la moyenne d’âge de son personnel est de 48 ans. Outre la relève, Ntsay Abel a souligné la nécessité d’ouvriers qualifiés et certifiés pour concurrencer les autres chantiers navals. Concernant les formations qualifiantes et modulaires d’entreprise que pourront suivre tous les étudiants de toute nationalité dans le CFTP, Ntsay Abel de préciser qu’au bout de 2 ans, les meilleurs seront sélectionnés et pourront bénéficier d’un contrat d’apprentissage avec présalaire d’assiduité et recrutés d’office par la Secren. Parmi les filières que les étudiants auront à suivre figurent l’Ajustage, la Fabrication mécanique, la Chaudronnerie tôlerie, la Chaudronnerie tuyauterie, l’Electromécanique et l’Electronique d’application.

Le président du conseil d’administration de la Secren, Freddie Mahazoasy, a mis à profit cette occation pour présenter dans son discours un bilan succint de celle-ci, dont la réduction du coût fixe en matière de carburant, la réhabilitation du 2ème bateau porte porte du bassin de radoub, s’il ne faut citer que ceux-là avant de signifier que ce nouveau centre contribuera à la résorption du chômage.2013_09160287

Quant au ministre de l’ETFP, Ndremanjary Jean André, « formez-vous car la technologie ne cesse d’évoluer » a-t-il lancé à l’endroit des ouvriers de la Secren avant de continuer avec son sens d’humour habituel que « personne n’est né Remenabila ». Après quoi il a remis des matériels pour ce nouveau Centre de formation technique. Enfin, il y a lieu de savoir que l’Université d’Antsiranana, lST, le lycée technique, l’Inscae d’Antananarivo, la DCMS Brest France et du CFTP dans la mission qui lui incombe.

DSC_1596 DSC_1588DSC_1505 DSC_1450 DSC_1394 DSC_1428 DSC_1448 DSC_1449 DSC_1349 DSC_1338 DSC_1332 DSC_1315 DSC_1306 DSC_1305 DSC_1294 DSC_1260

Source: SECREN